Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer
Actualités
Retour
GERAUD DANGUILHEN
Le 2 octobre 2018
100 BORNES HARD !!!

100 BORNES HARD !!!

Samedi dernier, sous un soleil chaleureux, avait lieu la 47ème édition du plus ancien 100 bornes de France, course à pied sur route goudronnée appartenant à la famille du grand fond. Le style est libre, on peut donc le faire en marchant, la seule limite est le temps : 24 heures...

Malgré un profil ardu - le mot est faible - cette course est la Mecque du 100kms, attirant chaque année plus de 1000 participants, dans un amateurisme total puisqu'aucune prime n'est versée aux vainqueurs. Créée par Serge Cottereau ( les moins de 30 ans iront voir Wikipédia...) et Bernard Vidal, elle est le Graal de tout centbornard. Ça c'était pour l'histoire.

storage?id=417998&type=picture&secret=O3AFUCzCh0DGJ0ontCwOgMJuvYjj3fkT7T9aGFxn&timestamp=1538495284

Côté géographie, les coureurs se rassemblent le samedi à 9h30 dans le Parc de la Victoire qui porte décidément bien son nom... Puis ils vont se mettre en place en convoi Avenue Jean Jaures où le départ officiel est donné à 10 heures. L'épreuve commence par un aller-retour de part et d'autre le Tarn, direction Aguessac. C'est là que les coureurs rejoindront la zone où les attendent les suiveurs en vélo. Et oui, la spécificité de cette épreuve est que la plupart des athlètes seront accompagnés par un suiveur en vélo, prêt à passer de longues heures sur leur selle, afin d'encourager, soutenir et ravitailler leur ami, parent, parrain... Le rassemblement de tous ces vélos de chaque côté de la route est un spectacle à lui tout seul, et on se demande comment coureur et accompagnateur vont arriver à se retrouver ! Les binômes ainsi formés prennent la direction du Rozier puis de Peyreleau, avant de revenir sur Millau.

Dans le flot ininterrompu des voitures, les coureurs reviennent au Parc de la Victoire, où ceux alignés sur le Marathon franchissent la ligne d'arrivée, tandis que les autres mobilisent leurs force et énergie pour se relancer sur la seconde partie du parcours. Si la première n'est pas considérée comme plate, que dire de la deuxième boucle, un aller-retour jusqu'à Saint-Afrique dantesque : le plat de résistance commence avec la montée de Creissels qui amène les participants sous le tablier du célèbre Viaduc de Millau ( km50 ) avant de redescendre sur Saint Georges de Luzençon. De là, faux plat montant vers Saint Rome de Cernon ( km60 ) avant d'attaquer la plus grosse difficulté du parcours, la côte de Tiergues. Ça bascule ensuite sur Saint Afrique ( km71 ) où l'on fait demi-tour pour revenir sur Millau, avec les mêmes difficultés mais dans l'autre sens !... Qu'il en faut de la volonté et de l'abnégation pour continuer son chemin, ne pas lâcher quand les cuisses sont dures, que la saturation du sucré survient, que la nuit tombe en même temps que la température, et que son suiveur en a plein le c... Et que dire de l'entrée dans Millau, les yeux hagards, éblouis par les lumières des terrasses des cafés pleines en ce samedi soir automnal, la route s'élevant encore et encore dans ce dédale de rues... Et enfin, l'entrée et la longue allée dans le Parc de la Victoire, la montée de l'estrade et enfin la délivrance en passant sous l'arche d'arrivée.

Cette longue présentation n'est qu'un écrin pour prendre conscience de l'extra-ordinaire performance réalisée ce jour là par 2 membres du club ALSG Athlétisme, Lorraine ROBIN & Sébastien BESSON. Sous un soleil particulièrement chaud ils sont arrivés au bout, domptant les kilomètres, les difficultés, leurs peurs pour pouvoir maintenant faire partie de la famille des centbornards. Si l'on en vient aux chiffres, Lorraine finit en 11h42'33", se classant 194ème au scratch et 22ème féminine, soit 8,54km/h de moyenne, après une gestion de course remarquable. Elle avait pour accompagnateur Christian ROZIER dont il faut souligner le soutient moral et sa présence au fil des kilomètres. Quant à Sébastien, après avoir bouclé son tout 1er marathon il y a 5 mois seulement, il prouve qu'il a un mental d'acier en repoussant à nouveau ses limites après 15h08'36" de course, 693ème au scratch.

Les résultats ici

storage?id=418073&type=picture&secret=uqQ7ARVPjMo3pU0Zfnq7be7YFXmtiwDcWcP1MYHi&timestamp=1538501281storage?id=418064&type=picture&secret=PulfpuGqeVUgv2UDUYPoMD9ezKViXl8kEKx5NqlJ&timestamp=1538500602
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Météo de rêve pour le Semi de La Grande-Motte cru 2019

Météo de rêve pour le Semi de La Grande-Motte cru 2019

Après l'annulation l'an passé pour cause de neige tombée quelques jours avant l'épreuve, c'est...

4 mars 2019
Lorraine impériale à Calvisson

Lorraine impériale à Calvisson

Ils étaient près de 350 participants, samedi 9 février 2019 sur les deux courses qui composaient...

12 février 2019
Deux qualifiés aux 10 km de Salon de Provence

Deux qualifiés aux 10 km de Salon de Provence

Dimanche 3 février 2019, deux athlètes de notre club se sont retrouvés parmi les quelques 500...

11 février 2019
Belles performances de nos traileurs...

Belles performances de nos traileurs...

...dimanche dernier dans le département de l'Hérault l'association Mireval Gardiole Athlétisme...

29 janvier 2019
Christian ROZIER garde sa couronne

Christian ROZIER garde sa couronne

Hier se déroulaient sur le site de la Bastide à Nîmes, les Championnats Départementaux du Gard...

14 janvier 2019
La tournée amicale du Père Noël

La tournée amicale du Père Noël

Comme en 2017, quelques irréductibles du club d'athlétisme ont effectué jeudi soir, leur...

22 décembre 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus